L’art de la cuisine, un domaine qui réuni le goût et la science

Le présent article évoque les généralités sur l’art culinaire ainsi que la définition du mot « cuisiner » et enfin le changement de goût qui se produit dans les aliments.

Généralités sur l’art culinaire

 

Le therme « art de la cuisine » est l’addition de deux informations. La première c’est le discernement des éléments qui la compose et la deuxième touche le savoir-faire culinaire. Mais quels sont ces éléments de base qui constituent l’art culinaire ? Ce sont notamment le lait, la farine, le sel et le sucre ainsi que le beurre. Et les fruits et légumes alors ? Ces aliments peuvent être aussi qualifiés comme composant de base aussi bien que les viandes.

La connaissance et la découverte des caractères, des particularités de ces apports et leurs façons de composition est une étape incontournable pour pouvoir maitriser les fondements culinaires, Ces bases permettent de réussir des recettes même les plus difficiles à faire.

C’est grâce à ses doux parfums sentis par l’odorat, ses sapidités goutées par la langue et ses différentes colorations visibles par les yeux que la cuisine attire les gens et leur désir d’apprendre et de tenter de le faire.

La définition de « cuisiner »

 

Cuisiner, un mot est l’ensemble de deux étapes. La première étape est la préparation des mets avant d’entamer la deuxième étape qui est sa cuisson. La préparation consiste par exemple à décortiquer des légumes, à les laver et les fusionner comme le cas d la farine et de l’œuf pour obtenir une pâte. Mais cuisiner, c’est également le fait de changer, amplifier, alléger et embellir les saveurs.

Mais d’une part aussi, cuisiner est définit comme l’aptitude à rassembler et accoupler des différentes sapidités, la connaissance de produire une recette de A à Z en choisissant les aliments et les assaisonnements.

Les changements de saveur dans les produits

 

La saveur des aliments n’est pas statique, elle se transforme de plusieurs manières. Le décorticage, trempage dans de l’eau des légumes peuvent changer leur goût tout comme la réduction en petit morceau des carottes par le biais d’une râpe. Dans le cas d’un ajout des épices, la variation de la saveur est très prononcée.

Outre ces divers cas, le changement peut être aussi né du fait de la chaleur ou du froid transforme même la structure et quelques particularités des aliments.

La chaleur de sert à rendre les aliments plus faciles à mâcher, les viandes sont plus molles et les légumes plus attendris. Elle aide beaucoup aussi à la digestion de la nourriture comme pour le chou de Bruxelles ainsi que la pomme de terre qui nécessitent une cuisson. De plus, la chaleur est un moyen d’éliminer les germes et les pique-assiettes qui se trouvent dans nos aliments.

Enfin, l’art culinaire est une véritable science qui met en pratique des différentes techniques comme le chauffage, la congélation et la décongélation ainsi que la préparation. Ces techniques vont survenir pour fissionner, renforcer la liaison entre eux ou en créer de nouvelles.

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.